Jérôme LACINGA
Psychologue, Psychothérapeute & Art Thérapeute
Aller au contenu

Menu principal :

Une pause pour la bonne cause !

Arts et Psycho, psychologue, psychothérapeute et art thérapeute à domicile
Publié par dans psychologie positive ·



V
oilà  bientôt 2 mois que je n’ai rien posté ici.

Conséquence de mon nouveau statut de Papa.

2 mois à m’occuper de ma petite fille : apprendre à se connaître et s’adapter à notre nouveau rythme de vie.

Si mes envies d’écrire, de peindre, de développer mes activités professionnelles, intellectuelles, culturelles (et j’en passe) sont préservées (ne serais-je pas un tantinet hyper actif  ou irréaliste ?), mes priorités ont, elles, bel et bien changé.
Le but ultime étant celui d’être le plus présent possible pour accompagner le développement et aider à l’émerveillement de ce petit bout d’humain en devenir (qui arrive dans un monde complexe et bien triste à présent).

Et il parait que ce comportement paternel est NATUREL ! Il serait scientifiquement lié à un changement hormonal chez l’homme pendant son vécu de la grossesse… Car oui messieurs, pour ne pas rester des brutes à poils, vos hormones se féminisent afin de  faire une place de choix à votre sensibilité. C’est ce que nous appelons communément « Couvade » et bien plus tard « Papa Gâteau ou Gaga »
Le hasard (qui fait souvent bien les choses) a fait que ma fille est née et qu’un article dans le 8ème numéro du Psychologie Positive traite du sujet. Comprenez que je n’ai pu y rester insensible.
Reinoud DE JONGH, psychologue des Pays Bas, s’est amusé à détailler sa « paterxperience» des derniers mois de grossesse de son épouse aux premiers mois de vie de son fils.
Si l’article est court (format magazine),  nous y apprenons qu’ entre 11 à 65 % des futurs papas éprouvent au moins un symptôme de grossesse (pour moi, l’envie de sucre a été plus prononcée que d’habitude !) et que l’on doit cette sensation de devenir père aux mêmes hormones que produit la mère… l’ocytocine  et la prolactine !  Tandis que notre testostérone en prend un sacré coup. Si peu d’études existent encore, il est à noter que ces phénomènes ont aussi été observés chez d’autres mammifères…

Si je n’ai pas pris un gramme, je suis aujourd’hui complètement obnubilé par les avancées « gazouillères » de ma fille et je me vois m’intéresser à des sujets improbables comme les dernières aventures de la « Fée Clochette » ou les mobiles Montessori !... J’ai même téléchargé la dernière appli Pampers sur mon Smartphone !

Alors chers collègues Papas ou futurs Papas, profitez de ces instants magiques, pour oublier la grisaille quotidienne et peut-être aider nos futures générations à penser un monde nouveau !

Bon retour aux Juilletistes et bonnes vacances aux aoûtiens.
Rendez-vous en Septembre pour des nouvelles toujours positives !

Références :
Reinoud DE JONGH. Dans la Tête d’un Père, Zoom sur la grossesse masculine. In Psychologie Positive, n°8, juillet/Août 2016, p 108-112.





Aucun commentaire


06 86 75 73 48

Maison de Santé Philippe MARZE
44 rue Aristide Briand
78130 Les Mureaux
Adeli : 78 93 1607 2
Retourner au contenu | Retourner au menu